Se rendre à Rabat

Il est possible de se rendre à Rabat (Aéroport international de Rabat -Salé) directement par des vols, soit  avec des navettes en autobus ou en prenant un grand taxi ou encore via le train  depuis l’aéroport Mohammed V  de Casablanca.

Transfert de l’aéroport international Rabat-Salé au centre ville :

L’aéroport de Rabat-Salé est situé à 7km au Nord-Est de Rabat. Il existe plusieurs  possibilités  pour  rejoindre le centre-ville :

  • En prenant un grand taxi. Les tarifs sont affichés au Hall Public et au Parking Taxi pour les différentes destinations. En grand taxi, 150 DH pour gagner le centre-ville de Rabat (200 DH le soir) et 100 DH pour Salé, Rabat Hilton – Hay Ryad – Golf Dar Essalam – Témara, 150 DH le soir.
  • Des navettes en autobus vous emmènent directement au centre ville (Avenue Mohammed V, en face de l’hôtel Terminus, près de l’angle de l’avenue Moulay Youssef), les départs sont prévus deux heures avant l’heure de vol (20 DH le trajet).

  • En bus : L’arrêt bus  de  la ligne N°2 Stareo se trouve  à 5 minutes à pied de l’aéroport au prix de 4 DH.

Transfert de l’aéroport international Mohammed V à la ville de Rabat

L’aéroport Mohammed V, desservi par la plupart des compagnies aériennes, est situé à environ 35km de Casablanca.

  • En train: la gare ferroviaire est au premier sous-sol du bâtiment des arrivées. Vous pouvez rejoindre Casablanca en une demi-heure environ, puis prenez un train pour Rabat, ce qui devrait vous prendre encore une heure pour un coût total d’une dizaine d’euros.
    Pour plus d’informations, consultez le site oncf.ma
  • En bus: des navettes en autobus vous emmènent directement à Rabat depuis l’aéroport Mohammed V. Vous pouvez directement acheter les billets en arrivant à l’aéroport.
  • En taxi: les taxis présentent l’avantage de fonctionner 24h sur 24, mais vous devrez fixer le prix à l’avance avec le chauffeur, au besoin en négociant. On distingue au Maroc deux types de taxis: les grands taxis, de grosses Mercedes pouvant effectuer de longs trajets, et les petits taxis, métrés le plus souvent, qui ne sortent pas des villes et sont constitués de flottes de petites voitures. Il n’est pas rare au Maroc de partager un taxi.